Leroy Clarke : l’icône nationale trinidadienne a 80 ans!

Le plasticien, poète et philosophe trinidadien, Leroy Clarke, a célébré son 80ème anniversaire le 11 novembre dernier à Trinité et Tobago. Jean-Guy Cauver, photographe, s’est rendu à la réception, accompagné du saxophoniste Luther François. Voici son récit, avec L’Officiel Martinique.

Leroy Clarke et Luther François

« La fête programmée pour les 80 ans de Leroy Clarke le dimanche 11 novembre à sa maison musée (the Legacy house) s’est tenue en présence de prestigieux invités tels que Earl Lovelace, écrivain mondialement connu, une délégation venue du Nigéria et bien d’autres amis et personnalités. Des textes de son recueil de poème « Douens » ont été lus, et un spectacle de capoeira avec la musique de deux berimbau, de tambours et de chants a été présenté. Le poète s’est vu remettre l’un des berimbau en cadeau à la fin du spectacle. La soirée s’est poursuivie avec une série de témoignages et tard dans la nuit, les invités ont eu droit au live avec, en apothéose, Luther François. Ce dernier a ravi non seulement Leroy Clarke, ébahi et ému, mais aussi l’assistance qui a marqué son approbation par une « standing ovation ».

Jean-Guy Cauver

La Ministre de la Culture avec Leroy Clarke

Carifesta 2019 :  un rendez-vous à noter, notamment pour (re)découvrir le travail de l’artiste octogénaire en août 2019 à Trinité et Tobago.
Bio express

Leroy Clarke est né à Belmont, Port of Spain, le 7 novembre 1938. Il est considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains trinidadiens. En 1998, il est le premier à recevoir le titre de « Master Artist » par le musée national et galerie d’Art de Trinité et Tobago. En 2003, il est nommé « icône nationale » par le gouvernement de Trinité et Tobago. Artiste autodidacte, ce plasticien utilise ses expériences pour façonner son art. C’est un homme aux multiples talents puisqu’ancien professeur des écoles, il a aussi été le lead vocal du groupe THE BEAMERS (1958-65) ; il a également fait partie de la communauté théâtrale de l’île. Toutefois, c’est sa production en arts visuels qui l’a rendu célèbre. Un séjour aux Etats-Unis de 1967 à 1980 lui a permis d’élargir son audience et de se hisser au rang d’artiste international. Durant son séjour, il a été le premier artiste à faire une résidence au Studio Museum of Harlem (1972-1974). Ecrivain prolifique, il a produit nombre d’essais importants dans des revues trinidadiennes et il est l’auteur de cinq livres : TASTE OF ENDLESS FRUIT (1972); DOUENS (1976); EYEING DE WORD - Love Poems For Ettylene (2004) and the Cinderella edition of DE DISTANCE IS HERE, The El Tucuche Poems 1984-2007, (2007) and SECRET INSECT OF A BIRD DEEP IN ME, WANTING TO FLY (2008)  une chronique de ses dessins de 1960 à 2008.

En savoir plus

« »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUB3DEF
Logo et site – BLOG