Les intellectuellEs noires dans l’idéologie de la Négritude

« La généalogie de la Négritude, Aimé Césaire face aux « penseuses » de la « conscience noire ». Comme promis, L’Officiel Martinique revient sur l’intervention de Corinne Mencé-Caster à l’Hôtel de la CTM le 17 avril dernier. C’était lors du colloque marquant les 10 ans de la mort du poète. L'amphithéâtre a été particulièrement attentif aux développements de la Professeur d’Université sur le rôle et la place des femmes dans l’émergence de l’idéologie de la Négritude.

Une étude sur l’invisibilisation des penseuses noires

L’exposé présenté le 17 avril est extrait d’une étude plus large réalisée par Corinne Mencé-Caster sur la place des intellectuelles dans l’Histoire de la pensée antillaise, voire caribéenne. Le travail est en cours et la chercheuse a pris les précautions nécessaires pour aborder le sujet. Comme elle le dit elle-même, il est possible que les choix de certains termes soient revus. En scientifique, elle s’est appuyée sur des cas montrant les mécanismes en cours quand les femmes disparaissent de l’Histoire. Sa démonstration aura permis d’interroger et de proposer des pistes à l’absence de femmes -comme les soeurs Nardal ou encore Suzanne Roussy- de l’idéologie de la Négritude, alors qu’elles ont été au coeur des débats à l’époque.

Audrey Lordinot

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logoRCI – copie
PUB3DEF
LOGO CARRé