fbpx

ENTRETIEN AVEC FANNY AUGUIAC

Fanny Auguiac a été la première directrice de la scène nationale de la Martinique. D’origine étrangère (parents roumain et polonais), elle a quitté la Bretagne pour s’installer en Martinique en 1968 avec son époux. Ses activités professionnelles l’ont amenée à être la première directrice du Centre Martiniquais d’Action Culturelle (CMAC) : elle a été chargée de mettre l’outil en place à partir de 1975, après une mission du Ministère de la Culture menée par Michel Philippe. Retraitée depuis 2006, Fanny Auguiac n’est pas dans l’observation permanente du territoire. Toutefois, L’Officiel Martinique a souhaité revenir sur la vision que cette actrice culturelle pendant plus de 30 ans a pu avoir à ses débuts, sur ce qu’elle a souhaité impulser, et sur le regard qu’elle porte aujourd’hui sur l’évolution des arts du spectacle en Martinique.

De la télévision au Centre Culturel Martiniquais

À son arrivée sur l’île en 1968, elle avait déjà entamé une carrière de scripte au cinéma et à la télévision dans l’hexagone. Son souhait à l’époque : être réalisatrice. En Martinique, elle commence par faire des émissions à l’Office nationale de Radiodiffusion Télédiffusion Française (ORTF) - « Bonsoir chez vous » et un magazine féminin notamment. Ses émissions lui permettent de se faire remarquer et l’opportunité de poser sa candidature à la direction du CMAC se présente. Retenue pour diriger la structure, elle y démarre une longue vie en 1975. Formée à la musique et à la danse classique, elle s’intéresse naturellement aux différentes disciplines artistiques, ce qui est un atout pour son nouveau poste. De prime abord, elle est frappée par le manque d’intérêt pour la Caraïbe. Et elle se souvient : « Être femme et blanche en Martinique, ce n’était pas facile ».

« Je ne pense pas qu'on puisse fidéliser et amener un public si on ne crée pas de grands événements culturels »

Son empreinte : une grande ouverture sur l’extérieur, une révolution pour l'époque. Comme le notait Roland Suvélor dans la préface au livret retraçant 25 années du CMAC, « cette politique d’ouverture a été, au commencement au moins, sujette à de nombreuses critiques : elle a été jugée pernicieuse, parce qu’aliénante ».

Audrey Lordinot

« »

One thought on “ENTRETIEN AVEC FANNY AUGUIAC

  1. M-Louise LORDINOT dit :

    Excellent reportage où tous sinon beaucoup d’aspects de notre Culture martiniquaise ont été passés en revue , plutôt sans ‘langue de bois’ ce qui ne peut que nous aider à grandir tous autant que nous sommes ( artistes, public, décideurs,…).A mettre donc, sans modération entre toutes les mains et oreilles! Descendons de nos piédestaux divers , asseyons nous sur notre susceptibilité et réduisons la voilure de nos égos!
    C’est parti! j’espère même s’il y a beaucoup de pain sur la planche!
    Rendez-vous dans..? ans!
    Malou

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUB3DEF
Logo et site – BLOG_FotorRECRUTE
%d blogueurs aiment cette page :