fbpx

Succès pour le rendez-vous calypso du Cénacle

Lundi 10 juillet, dans le cadre du 46ème festival de Fort-de-France, un public nombreux était venu au Cénacle pour la rencontre sur l’évolution du calypso et l’apparition de la soca. Deux experts ont levé quelques zones d’ombre sur des styles visiblement appréciés des martiniquais.

Une musique caribéenne

Pendant une heure, les intervenants, l’un professeur de créole à Trinidad et l’autre musicienne spécialisée dans les steel pan de Trinidad, ont posé quelques bases, proposant des extraits en écoute et jalonnant le discours de grands noms du calypso. Les origines du style remonteraient à la fin du XIXème siècle. La matrice africaine, responsoriale et polyrythmique,  s’adapte aux influences créoles françaises, hispaniques, britanniques, indiennes…La soca, très proche rythmiquement du calypso, offre des paroles et mélodies moins développées, mais la différence entre les deux styles n’est pas toujours très nette.

Musique live à l’After C

L’échange avec le public a, comme souvent, laissé quelques un.e.s à leurs frustrations de ne pas pouvoir en dire ou en savoir plus. Après une série de questions-réponses la place était à la musique, avec le groupe Kyle and the Black Carpet, et son invité le groupe Abelele de Trinidad. La pluie a refroidi quelques ardeurs, mais les plus prévoyants ont pu profiter du concert, sous leurs parapluies.

»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUB3DEF
Logo et site – BLOG