Une fiction sur la grève de 2009 (peut-être) portée à l’écran

« GOYAVE est une fiction imaginée par des martiniquais. Un court-métrage mettant en scène un béké « goyave » lors de la grève de 2009. C’est le quatrième film des co-scénaristes Nènèb et Philippe Nijean et des co-réalisateurs Nènèb et Christophe Agelan. Commencé grâce à des subventions du Centre National de la Cinématographie et de la Collectivité Territoriale de Martinique, le film a besoin de nouveaux apports pour être mené à son terme. Une campagne de financement participatif est lancée jusqu’au 15 juin. L’Officiel Martinique a voulu en savoir plus.

Une histoire martiniquaise portée à l’écran…

Fraîchement diplômé du Conservatoire Européen des Ecritures Audiovisuelles en tant que scénariste, Nènèb est enthousiaste :« Le projet qu'on essaie de mettre en place est ambitieux et délicat. Il n'y a eu jusqu'à présent aucune fiction cinématographique évoquant la grève de 2009 ; la spécificité béké reste aussi extrêmement taboue. Pourtant ce sont deux pans très forts de notre Histoire. GOYAVE est une histoire qui va intéresser à l'international à coup sûr. Nous en sommes convaincus. Toutes les personnes non antillaises avec qui nous avons pu échanger - Paris, Cannes, New York - ne connaissent pas ces sujets. Elles sont surprises, étonnées, intriguées et ont hâte de voir le film. On nous a même demandé récemment s'il n'aurait pas été préférable de faire un long métrage, tant les thématiques sont denses et méritent d'être développées. Alors non, ça ne sera pas un long métrage - il y en aura d'autres - mais on a vraiment vraiment besoin d'aide pour boucler notre budget de "court" et arriver à faire le meilleur film possible, afin qu'il puisse voyager dans de nombreux festivals dans le monde. »

…si le financement le permet

Il poursuit :« Nous n'avons pas pu bénéficier d'aides publiques ou privées très importantes pour atteindre le budget d'un court-métrage moyen de France. Cela nous rend d'emblée moins compétitifs en festival. Récemment, le Festival Prix de Court 2017 qui se déroulait en Martinique a récompensé de tous ses prix des films de Guadeloupe, car ces derniers étaient objectivement de meilleure qualité technique - meilleure caméra, meilleure post-production image et son. Il n'y a pas de secrets : ces films bénéficiaient d'un budget moyen 5 à 10 fois supérieurs à celui des films martiniquais présentés. Le cinéma antillais doit être une industrie. Pour faire un bon film, il faut certes une bonne histoire, mais il faut des professionnels à tous les postes et il faut pouvoir les rémunérer. »

© Vincent Talbot

L’équipe du film

Pour la jeune équipe, avant même la réalisation du film, il y a une « envie profonde de raconter nos histoires, d’évoquer nos singularités sans tabou, avec un zeste d’originalité. »

Nènèb écrit et réalise des films depuis 5 ans.  Passionné par l’écriture, il a commencé par la poésie et s’est essayé au roman. A la fin des années 2000, slameur, il a adopté ce pseudo - vice champion Sous le Ground Slam Martinique 2007 et champion en 2008. « Par la suite, je me suis rendu compte que pour toucher un public plus vaste et à l'international, il me fallait raconter mes histoires sur un autre support. C'est ainsi que j'ai commencé à écrire pour le cinéma. » Nènèb est auteur-réalisateur de plusieurs courts-métrages depuis 2012, et ses réalisations les plus récentes ont toutes été sélectionnées par des festivals.

Christophe Agelan est un producteur et réalisateur martiniquais à la tête d’Alchimist Pwod, société de production, qui met en lumière des films d’auteurs ayant une vision singulière de la société. Il a réalisé le court-métrage La Main qui nourrit, drame autour des conséquences de l’inceste sur l’enfant devenu adulte et co-réalisé Passagers avec Nènèb, court-métrage sélectionné au Montreal International Black Film Festival en 2017.


© Vincent Talbot

Sur la photo : Christophe AGELAN, producteur et co-réalisateur en arrière plan, Nènèb en rouge,  et au premier plan Patrice ABAUL, responsable technique et Caméra

Audrey Lordinot

Pour participer au financement et suivre l’aventure du film GOYAVE, c'est ici!
Facebook 
Instagram

« »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logoRCI – copie
PUB3DEF
LOGO CARRé