fbpx
503 AFFICHE EXPO LA DISSIDENCE A3

Exposition « Le ralliement de la Martinique à la France combattante »

ATTENTION : compte tenu de l'évolution de la situation sanitaire internationale COVID - 19 et concernant la femeture des sites culturels, la bibliothèque Scheolcher sera fermée au public jusqu'à nouvel ordre. Toutes les programmations du mois de mars sont annulées.
Exposition « Le ralliement de la Martinique à la France combattante » réalisée par le Centre Régional de Documentation Pédagogique et proposée par le Comité Ti-Jo Mauvois et le Réseau Canopé dans le cadre de la 4ème édition du Jeu-Concours Ti-Jo Mauvois sur le thème « La Martinique an tan Wobè »

Il y a 70 ans, le 14 juillet 1943, alors qu’il venait tout juste de débarquer, Henri Hoppenot, ministre plénipotentiaire et représentant du Comité Français de Libération Nationale proclamait officiellement le ralliement de la Martinique à la France libre. Cette proclamation mit fin à trois années d’exercice du pouvoir par le représentant du régime de Vichy, l’Amiral Robert, et d’application des lois, y compris l’essentiel des lois antisémites, aux Antilles. Trois années difficiles, marquées par les privations liées à la guerre et accentuées par le blocus mis en place par les États-Unis à compter de novembre 1942. Trois années durant lesquelles les libertés furent limitées, quand elles ne furent pas bafouées par la mise en place d’un régime extrêmement strict sous l’égide des représentants de Vichy. Mais la Martinique ne resta pas inerte. Dès juin-juillet 1940, des élus, très nombreux, exigèrent le ralliement immédiat à la France Libre.

Si le recours à la résistance armée ne prit forme qu’en 1943, dès la signature de l’armistice, des centaines et des centaines de jeunes Martiniquais prirent la mer, bravant le danger, pour gagner les îles voisines de la Dominique et de Sainte-Lucie, rejoignant ensuite, par des chemins longs et compliqués, les forces françaises combattantes. Ils furent désignés comme « dissidents », et ce nom qui se voulait d’infamie devint leur titre de gloire. N’oublions pas le courage de ces Français et de ces Françaises qui refusèrent, parfois jusqu’au sacrifice suprême, le joug de l’oppression. C’est le sens et l’objet de l’exposition réalisée par le Centre Régional de Documentation Pédagogique, avec le concours des Archives départementales et la Bibliothèque Schoelcher de la Martinique. À travers de nombreux documents d’époque, elle est l’occasion de mieux saisir ce moment historique que fut le 14 juillet 1943, mais également d’honorer l’engagement de tous ceux qui contribuèrent à ramener la liberté.

Inauguration de l’exposition animée par Sylvie MESLIEN, historienne : jeudi 05 mars 2020 – 18h30 – au Pavillon Bougenot (annexe de la Bibliothèque Schoelcher) Exposition visible du 04 mars au 15 avril 2020

L'événement est en cours.

Date

01 avril 2020

Heure

8 h 00 - 17 h 00

Tarif

Gratuit

Labels

Fort-de-France

Lieu

Pavillon Bougenot
82 Rue Victor Sévère, Fort-de-France, Martinique

Organisateur

Bibliothèque Schoelcher
Téléphone
0596 55 68 30
Email
[email protected]
X
QR Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.